Accueil du blog
0

Immobilier : 2017 l'année de tous les records ?

Posté le 06/07/2017 par Agence Movement

Année importante dans l’histoire du marché immobilier en France, 2017 a déjà, rien qu’au cours du premier semestre, confirmé l’état du marché actuel, avec une nette tendance à la bonification et à la reprise économique. Le marché immobilier 2017 affiche en effet une tendance fortement à la hausse concernant les acquisitions immobilières et les investissements immobiliers en général. Une année qui décidément n’est pas loin de battre des records en termes de dynamisme du marché immobilier. Décryptage !

 

 

 

 

La tendance immobilière en 2017 : l’explosion de la demande

 

 

D’après les chiffres avancés par le réseau Laforêt, le taux de demande d’acquisition immobilière est en hausse constante en France. Les projets d’acquisition immobilière, notamment dans l’immobilier ancien, ont connu une embellie de plus de 19% de plus en 2017 et ce, sur toute la France. La hausse de la demande d’achat immobilier est également au rendez-vous dans les villes de province, avec notamment une belle courbe à la hausse du côté de Bordeaux, Montpellier ou Strasbourg, avec 18% de demande de logement en plus. Les bonds les plus spectaculaires sont à enregistrer en région parisienne, avec des intentions d’achat en hausse de 21%. Quant au reste de l’Île-de-France, la courbe de la demande de logement est en augmentation de 20% en moyenne.

 

 

 

Le volume des ventes et la pénurie de l’offre

 

 

Le niveau spectaculaire de la demande de logement enregistré durant le premier semestre 2017 affecte évidemment le volume des transactions de vente en France. Sur le plan national, la vente de biens immobiliers a connu un boom sans précédent en 2017, avec une hausse de 14% sur l’ensemble du territoire et une envolée de 14,5% en provinces. Ce dynamisme des ventes s’explique par le fait que l’immobilier devient aujourd’hui plus que jamais une « valeur-refuge » en termes d’investissement, surtout face aux déconvenues du placement sur les marchés financiers. Face à la hausse des ventes découlant elle-même de l’explosion de la demande de logements, l’offre se raréfie. Ainsi, comparé à l’année 2016, le niveau de l’offre immobilière à Paris a connu au cours du premier semestre 2017 une chute de 12% en moins. Si la pénurie de l’offre guette le marché immobilier français, elle est notamment à craindre concernant les logements de faible surface.

 

 

 

Des délais de vente record

 

 

Si l’année 2017 est bien l’année de l’explosion de la demande d’acquisition immobilière, le premier semestre n’en a pas moins été la période où l’on a pu enregistrer des délais record de vente. Durant cette période, les biens immobiliers se sont vendus en moyenne en un peu moins de 3 mois, soit 85 jours. Si les villes en Île-de-France font encore mieux en affichant une moyenne de 82 jours, Paris s’arroge la part du lion en descendant sous la barre des 60 jours. Dans la capitale en effet, les biens immobiliers se vendent au premier semestre 2017, en 59 jours seulement en moyenne. Seules les villes de province dérogent à ces chiffres record, en affichant un délai moyen de vente de 93 jours.

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.